« Claude Boudeau considère la performance comme une ordalie. Sorte d’épreuve initiatique dans laquelle on ne saurait jouer ou mentir. Souvent risquée, parfois discrète, l’œuvre de ce jeune artiste entretient particulièrement avec la nature une relation d’initié que n’auraient pas dédaigné les jeunes ilotes ou les adolescents zoulous. »

Laurent Devèze in « Back to the Trees VI », at Chamblay, Juillet 2017 .

.

« L'installation de Claude Boudeau montre que l'ivresse nous projette sur les trottoirs. Le lien entre ses œuvres apparait alors, insistant avec leur réalité déplaisante : l'air de la fête aujourd'hui est épaissi par la menace d'attentats. Ou est passé l'insouciance ?
Alcool, drogue et sexualité nous renvoient au tragique. On est saisi par l'essence même de la fonction de l'artiste : nous éclairer sur ce que nous vivons. »

Véronique Durand in « L'art contemporain est-il une fête ? Réponse a l'Aspirateur », Midi Libre, 24th September 2017.