CANIS, with Thomas Perrin.
Pictures by Dominique Demangeot & Cecile Cantabella.

.

En partant de cette expression populaire et triviale «se regarder en chiens de faïence», nous avons voulu proposer un questionnement sur les Arts et le statut de l’artiste :
- D’un coté, l’artiste sculpteur, en proie aux inquiétudes classiques sur la production d’objets artistiques, leur statut, leur reproductibilité (comme l’évoquait déjà Walter Benjamin au début du XXe siècle - l’œuvre d’art à l’époque de sa reproductibilité technique), ainsi que la valorisation des savoir-faire traditionnels.
- De l’autre, l’artiste performeur est constamment contraint par les manques de légitimité d’une pratique plus récente et dont la production n’est jamais qu’éphémère, sauf à être captée, enregistrée ; en bref réduite par la documentaton.

Nos inquiétudes divergentes sont manifestes dans cette proposition de chiens de faïence. La sculpture réalisée s’oppose fnalement au performeur au travers des photos, des vidéos et principalement au moment de la performance.

Cette première oppositon formelle, c’est fnalement celle classique du corps et de sa représentation, du vivant et de l’inerte, de l’animé et de l’inanimé. La réflexion devient contemporaine si l’on envisage plus largement, d’un coté l’artiste performeur, dont on se demande toujours s’il est l’artiste ou l’œuvre, face à la sculpture, dont on cherche encore à défnir si elle est représentation d’un corps, objet d’art, ou objet sacré.

.

- As part of the festival "Excentricités X - Insurrections", ISBA, 25000 Besançon. At Institut Supérieur des Beaux Arts de Besançon, 11th April - 2019.

- As part of the festival "INACT, Festival des Arts Mutants", Hall des Chars, Strasbourg, France. With INACT, 3rd May - 2019.

- As part of "Biennale ArtPress : Après l'Ecole", Cité du Design, St-Etienne, France. With Artpress, 2nd October - 2020.